Home

Home
Cititi-ne pe FacebookUrmati-ne pe TwitterFeed RSS gratuit

Spacer

Atelier LiterNet  Sageata  Personale  Sageata  Şantier

Articol publicat exclusiv pe LiterNet.ro

Miez de noapte / minuit / medianoche


Gigi Căciuleanu

27.05.2012
TextText mai micText mai mare
Versiune imprimabila Adauga cu AddThis
Articolul anterior din rubrică
Articolul urmator din rubrică
galben se aşează morţii
peste noi în faptul nopţii

la marginea porţii
sperietoarea de melci

călare pe scoici
îmi face ochi dulci


sans un bruit se posent les morts
sur nos corps en pleine nuit

sur le pas de la porte
l'épouvantail d'escargots

chevauchant des coquillages
me regarde faisant le beau

***

sin gritar nos van los muertos
encima en plena noche

justo al lado de la puerta
el espanta-caracoles

cabalgando sobre conchas
me devora con los ojos
Articolul anterior din rubrică
Toate articolele din rubrică
Articolul urmator din rubrică




1 comentariu

  • Evocations...
    Souabria Thérèse., 03.06.2012, 15:38

    En lisant ce poème, je me demande si la puissance de la pensée des êtres humains est tellement forte que lorsqu'ils meurent, si ils n'y croient pas, ils deviennent des fantômes à la recherche de relations humaines.

    Et l'imposibilité de réalisation de celles-ci, oblige les fantômes, tel des escargots à avoir leur maisons sur eux, vides comme des coquillages.
    Et je trouve ces évocations extrêmements créatives.

    Puis je me dis, que certains fantômes sont peut-être là, pour nous rappeler que parfois nous sommes "fantômes" à certains aspects de nous-même.

Spacer Spacer