Home

Home
Cititi-ne pe FacebookUrmati-ne pe TwitterFeed RSS gratuit

Spacer

Atelier LiterNet  Sageata  Personale  Sageata  Şantier

Articol publicat exclusiv pe LiterNet.ro

Lebădă - semn / Cisne - signo / Cygne - signe


Gigi Căciuleanu

09.12.2012
TextText mai micText mai mare
Versiune imprimabila Adauga cu AddThis
Articolul anterior din rubrică
Articolul urmator din rubrică
lebădă roşie
alb alunecă
 
lebădă-sânge
lebădă-semn
 
vine lin
prin vine în mine
lent îndemn
 
e şi nu e
nu e
e
 
sînt
nu sînt
 
lebădă mută
lebădă-gând
nimeni să nu-ţi mai audă
corpul-lăută
cântând



 
 
cisne rojo
en blanco desliza
 
cisne - sangre
cisne - veneno
 
despacio en mis venas
ven en
mi lento espacio
 
es y no es
no es
es
 
soy
no soy
 
cisne-pensar

signo mudo

que nadie más

oiga tu cuerpo-violón desnudo

cantar
 
*
 

cygne rouge

songe en blanc

 

cygne - sang

cygne - signe

 

dans mes veines va et vient

dans mon si lent

silencieux espace

 

est et n'est pas

n'est pas

est

 

suis
ne suis pas
 
cygne muet
signe nu
que nul n'entende plus
ton corps - cithare
chanter
Articolul anterior din rubrică
Toate articolele din rubrică
Articolul urmator din rubrică




1 comentariu

  • Une bombe artistique très favorable.
    Souabria Thérèse., 27.01.2013, 16:23

    Grâce à l'expérience très particulière du poète, amenée avec beaucoup de sensibilité, les vibrations sonores du poème à travers le corps des mots, me touchent au plus profond du coeur; l'expérience professionnelle de celui-ci explose en surenchères vers l'universalité de la fameuse phrase de Shakespeare: "Etre ou ne pas être?"
    Question à laquelle un jour ou plusieurs, nous sommes tous confrontés, avec plus ou moins de pugnacité... Alors chacun répond à cette question comme il peut...

    J'apprécie énormément ce poème (avec le dessin), qui dans sa manière de le faire entendre, ainsi que de le faire voir, capte dans un moment précis, la valeur cruciale de cette question exprimée de façon originale et sensible.

    Je me permets de dire à l'auteur de ce poème: danseur-interprète, chorégraphe... que les émanations sonores, visuelles, énergétiques... du corps dansant d'une chorégraphie, ont des durées de vie en rapport avec la beauté de leurs réalisations, qui pourraient bien être aussi illimitées que l'âme humaine!

    Je finirais en disant, que de mon point de vue, lorsque le travail artistique touche au plus profond du coeur de l'atome des cellules, celles-ci sont en mesure, par un effet de miroir, de toucher celles des autres avec force, ainsi se crée ce que j'appellerais: une bombe artistique atomique très favorable à l'Univers Terrestre, donc on ne sait pas précisément la durée, mise à part qu'elle est très, très ,très longue!!!

Spacer Spacer